invisibleScénariste : Charlotte Bousquet

Dessinatrice : Stéphanie Rubini

Editions : Gulf Stream éditeur, 2015

Genre : Bande dessinée

Ce que j’en résume : Claire est invisible au sein de sa classe et de son bahut. Elle fait bien attention à ne pas se faire remarquer de peur de se faire « pourrir » par les autres, ceux qui ne sont pas des boudins, pas des grosses, pas des laiderons…

Claire est pourtant douée : elle se débrouille très bien en couture et c’est elle qui s’occupe des costumes de la groupe du théâtre de son bahut et en plus en secret elle est amoureuse d’un des garçons de la pièce, qui est l’un des seuls à la respecter, à l’écouter…

Ce que j’en dis : Vraie, avérée ou imaginaire, la manière dont Claire se regarde ne lui donne pas confiance en elle. Bien au contraire, parce qu’elle pense qu’on ne l’aime pas à cause de son poids, elle mange de plus en plus et ne peut arrêter ce cycle infernal…

Être adolescent c’est le temps où les jugements sont vitaux, il est nécessaire d’appartenir au groupe et sortir du moule vous rend la vie difficile, très difficile…

Le regard des autres est dur mais celui que l’on porte sur soi est intransigeant, implacable… Je trouve que cela est bien mis en évidence…

Et la seule solution dans ce mal-être quand une oreille attentive n’est pas présente, c’est la disparition pour être invisible…

Une BD qui fait froid dans le dos

Ce que je conseille : pour les ados (bien à l’aise dans leurs baskets) dès le lycée voire fin de troisième… Où il est montré une réalité sans détours, sans mièvrerie et qui vous prend encore aux tripes bien longtemps après avoir fini de lire cette BD.

 

Nota bene : des mêmes auteures, chez le même éditeur « Rumeur cutter »

 

 

Publicités