quiz_nos-toiles-contraires_7486
Auteur : John Green
Editeur : Nathan

Roman ado, fort, puissant, émouvant et…

Avant de gâcher ma petite critique, voici un petit topo de ce roman qui a été d’ailleurs adapté en film (je ne l’ai pas vu)

Hazel (Grâce) est atteinte d’un cancer (je vous passe les détails, ben non je ne suis pas courageuse) elle a 16 ans et il s’est déclaré à l’âge de ses 13 ans. Philip est son meilleur ami et est aussi accessoirement sa bombonne d’oxygène sans qui elle ne peut vivre…

Elle se rend régulièrement dans un groupe de soutien pour enfant et adolescent cancéreux… Cela ne l’emballe guère jusqu’au jour où elle rencontre Augustus, un ado beau comme un Dieu et en rémission, lui…

C’est une belle histoire d’amour entre deux êtres que tout oppose d’où le titre « Nos étoiles contraires » sur fond de maladie  « contemporaine » : le cancer.

On se balance entre la Vie et la Mort, l’Éternité et la Durée… Et la souffrance est là en permanence entre les lignes et à chaque détour de pages…

Ce livre me fait mal, souffrir à la limite de vomir… Que de tristesse, pas une ombre de joie, de positif… Nous savons qu’ils sont tous deux condamnés et c’est un livre qui ne me donne aucune lueur d’espoir sauf des interrogations comme celle-ci :

  • Mieux vaut il mourir que de souffrir en permanence ?
  • Pourquoi ce passage éclair sur cette terre ?
  • Que deviennent ceux qui restent ?
  • A quoi s’accrocher quand l’épée de Damoclès est là au dessus de nos têtes ?
  • Même quand l’héroïne arrive à avoir un peu de bonheur, on le lui arrache ?
  • Tout est gris, triste, terne, pas d’espoir…

Je comprends que ce genre peut plaire mais pas de lumière dans ce livre, pas d’espoir… C’est cruel de ne pas laisser une petite lueur d’espoir à ses lecteurs même le personnage qui aurait pu s’en sortir se fait larguer par sa petite amie et devient aveugle… Le jour où Hazel a droit à un peu de bonheur, on le lui enlève illico presto parce que tout de même il ne faudrait pas déconner et surtout il faut laisser le lecteur dans cet univers impitoyable…

Pour sûr, je ne  relirai pas ce roman et en plus il a obtenu de nombreux prix :

  • Élu « Meilleur roman 2012 » par le Time Magazine !
  • Prix de L’Échappée Lecture 2014 de la Nièvre
  • Prix du Jury littéraire Giennois 2014
  • Prix Plaisirs de lire 2014, département de l’Yonne
  • Prix des Embouquineurs 2014
  • Prix Farniente 2015 (Belgique)
  • Prix Les goûts et les couleurs 2015 CANOPE – Académie de Rennes
  • Prix des Incorruptibles 2015

Oui mais non je persiste et signe, ce bouquin est indécent…

Je vous conseille plutôt le roman sur le même sujet mais avec un traitement différent de SIOBHAN DOWD et Patrick NESS « Quelques minutes après minuit » que j’ai critiqué ici sur ce même blog…

Publicités