livre-quelques-minutes-apres-minuit

Auteur : Patrick NESS (et Siobhan DOWD)

 

Gros, gros coup de cœur, il n’est pas possible que vous passiez à côté de ce petit bijou du genre…

Conor O’Malley est un ado très solitaire : ses parents sont divorcés et son père s’est envolé pour le continent américain et puis sa mère avec laquelle il vit, est atteinte d’un cancer.

La vie n’est pas facile d’autant qu’il est devenu la tête de turc d’un groupe de garçon au Collège et Conor refuse tout net l’aide de son amie Lily…

Et certains soirs, Conor fait des cauchemars, l’if qui se trouve sous ses fenêtres, se métamorphose en monstre et lui veut du mal…

Un jour, cet if explique de sa voix tonitruante au garçon qu’il doit lui raconter 4 histoires…

Ce roman est un bel objet : il est cousu et ses illustrations en noir et blanc sont à la fois inquiétantes et merveilleuses, quant au récit il est empli de métaphores et parle aux ados comme aux adultes…

Je suis toute emballée, un roman puissant sur la disparition, la maladie, la solitude face au désespoir…

A noter que l’auteur que je découvre a repris une idée d’un récit de Siobhan DOWD (également auteure pour la jeunesse) qu’elle n’a pu terminé puisqu’elle est décédée d’un cancer à l’âge de 47 ans.

Et puis j’allais oublier l’une des composantes caractéristiques de ce récit : les illustrations magnifiquement réalisées en noir et blanc, à l’encre et réussies de Jim KAY.

La noirceur est présente mais quelques touches ici et là de clarté apporte une ouverture aux illustrations et évite de se sentir par trop oppressé par le sujet délicat et tellement bien maîtrisé…

Évitez « Nos étoiles contraires » et lisez celui-ci

Publicités