Allez c’est l’été donc lectures plutôt légères à découvrir.
SLXLM
Auteure : Cathy CASSIDY
Éditeur : Nathan
Collection : Grand Format
Série : Les Filles au chocolat
Cœur Cerise est le premier tome de la série « Les filles au chocolat » écrite par Cathy Cassidy et comme le sous-titre l’indique c’est l’histoire de « cinq sœurs craquantes, cinq histoires à croquer »
Ce que j’en résume : Cherry Costello est une jeune fille de 13 ans qui n’arrête pas de s’inventer un monde. Et pour cause, elle a mal, très mal au fond d’elle depuis que sa mère Kiko, une japonaise a quitté son père Paddy, un écossais,  sans explication aucune. Cherry avait 3 ans.
Au moment où on ouvre le livre, Cherry subit une altercation avec son ennemie de toujours… Chance pour elle, elle déménage pour aménager chez la nouvelle amie de son père, Charlotte qui habite à 150 kilomètres de chez elle.
Elle n’a qu’une envie c’est prendre un nouveau départ, elle,  la gamine esseulée (elle n’a pas d’amie) et qu’on catalogue de menteuse…
Toutefois, ce n’est pas si facile, Charlotte a quatre  filles et elles l’ont toutes bien accueillies sauf l’aînée Honey qui a bon espoir que son père biologique se remette avec sa mère ; il est donc hors de question qu’elle fasse amie-amie avec Cherry. La guerre est déclarée !
Et cerise sur le gâteau, le petit ami de Honey n’est pas indifférent aux yeux de Cherry, ce qui complique pas mal les choses…
Paddy, le papa de Cherry a pour ambition de monter une fabrique de chocolat avec des gâteaux originaux et de qualité…
D’où la couverture des livres que l’on pourrait trouver kitsch et très girly
Ce que j’en pense : ce premier roman se lit bien. Il peut se lire dès 10 – 11 ans, il est plutôt destiné à des filles. Les personnages ne semblent pas manichéens, c’est une bonne chose mais la psychologie des personnages n’est pas trop fouillée . Il faut dire que ce roman s’adresse à des plus jeunes…
Chaque tome est consacrée à une des sœurs de cette famille recomposée et il y a des tomes intermédiaires où ce sont les petits amis des filles qui parlent.
On passe un moment sympa, ce roman ne me laissera pas de traces indélébiles mais une douce sensation sucrée comme sa couverture.
N. B. : Ce roman est le premier de la série et je conseille de commencer par lui.
Publicités