merveilleux-voisins

AUTEURE : Hélène LASSERRE

ILLUSTRATEUR : Gilles BONOTAUX

ÉDITEUR : Seuil jeunesse, 2016

Âge conseillé : à partir de 4 ans

Ce que j’en dis : Album tout en hauteur parce que deux immeubles mitoyens sont au cœur de cet album.

A quoi aspirez-vous le plus dans la vie ? Dans quel monde souhaitez-vous vivre ?

Ce sont l’une des questions que pourrait se poser le narrateur, un jeune mouton qui semble s’ennuyer ferme dans son immeuble : il est constamment à sa fenêtre pour voir s’il y a du mouvement, nous regardons avec lui l’évolution de son quartier.

Cet album , où l’on s’amuse à deviner qui habite où ? Mais où se trouve le képi du policier ? montre qu’un quartier est ce que l’on en fait. L’harmonie entre voisins dépend naturellement de leur envie de vivre dans la convivialité, les échanges, l’intérêt que l’on porte à l’autre, la place qu’on lui laisse, l’acceptation de la différence, de celui qui ne vit pas comme nous mais aussi ce qu’on peut lui apporter : de la couleur, des espaces de liberté (destruction d’un muret, apparition d’un bistrot, disparition  des affiches), de la culture, de l’agriculture, bref des éléments qui enrichissent l’esprit, le cœur et le corps (un kangourou pratique la boxe)

Un quartier, comme l’arche de Noé, où toutes les espèces sont représentées mais là point de hiérarchie (chacun apporte sa contribution selon ses moyens). Et, petit à petit, pas à pas, on construit un monde tout neuf, avec un nouveau regard, une nouvelle perspective…

Un bel hymne au cosmopolitisme (animaux domestiques et sauvages vivent vraiment ENSEMBLE) , un monde où la paix, l’entraide, les mélanges sont une réponse à être au monde,  où ville et nature s’entremêlent et où être prévaut sur paraître…

Cet album permet au lecteur deux modes de lectures (l’image ou le texte) ; album jeu où on cherche qui est où, qui habite où…

C’est toujours délicat de conseiller ce type d’albums pour les enfants, il est universel par son propos et s’adresse à tous

Publicités