Auteur : Sylvain ALZIAL

Illustrateur : Olivier PHILIPPONNEAU

Éditions : MeMo, 2013

loiseau-deux-becs

Ce que j’en dis : La chaleur, le rougeoiement, la flamboiement, l’énergie, l’éclat, la luminosité éclairent cet album de milles feux grâce aux gravures sur bois de Philipponneau. Le récit en est d’autant sublimé, récit évoquant l’importance du « bien s’entendre » quand on est lié d’une manière ou d’une autre (par la fratrie par exemple)

Le drôle d’oiseau a la forme d’un U, le U peut-il être un trait d’Union ?

La rondeur des feuillages, des montagnes, du sol contrebalancent la dispute des becs (eh oui une belle prise de becs pour accéder à la nourriture…) par la douceur, elles arrondissent les angles (=becs)

Cette fable est tirée d’un conte indien du VIème siècle

Ce que j’en conseille : A première vue, pour les tout-petits et puis je me dis que le texte original est naturellement universel. Il faut que je le retrouve (je vous en fais part si c’est le cas)

Bel album par son propos et ses illustrations

Le site de l’illustrateur : http://www.philipponneau.com/blog/

BLOG DE L’ILLUSTRATEUR

Publicités