soleane

Auteure : Muriel ZURCHER

Éditeur : Didier jeunesse, 2016

Tomaison : 1

Ce que j’en dis : J’avoue avoir hésité avant de créer cet article, non pas que le récit fut déplaisant, mais plutôt parce qu’il n’y a rien d’original dans l’histoire de Soléane excepté le principe du « Coracle »

En effet, Soléane est une jeune fille qui vit sur une étrange île. Au fur et à mesure de l’avancée de l’histoire, les cartes se brouillent : elle est à la recherche de sa véritable identité et doit fuir le Grand Archéole qui veut posséder la Pierre.

En chemin, elle rencontre Tyl, un jeune homme fugitif qui l’ouvre sur les intentions de leur gouvernement et l »aide à se mouvoir parmi la matière, le sol sur laquelle ils circulent en permanence.

Car c’est là que je trouve l’idée géniale : une île artificielle qui menace à tout moment de s’effondrer et que des non-voulus tractent pour l’acheminer vers une Terre, celle qui les sauvera tous, du moins est-ce là le discours officiel.

J’aime beaucoup aussi que Soléane ne soit pas la jeune fille toute puissante, l’héroïne par excellence, car cela a le don de m’agacer. Elle a dénoncé sa meilleure amie Belgha ou pour le moins ne l’a pas protégée et cela la rend très humaine et pour le coup fort sympathique car les personnages « parfaits » me font décrocher de l’histoire.

L’écriture est fluide, les éléments sont posés suffisamment clairement pour que l’on comprenne des concepts tels que l’araignée, le coracle…

Ce que j’en conseille : à lire en faisant abstraction du côté « perfect girl » de Soléane. A partir du lycée. J’espère que le tome 2 sera plus travaillé sur la psychologie des personnages.

Je rajouterai qu’il y a matière à réflexion sur les laitages . Les études menées dans ce sens s’interroge sur  l’intérêt de consommer du lait sur une longue période de sa vie…

Publicités