Auteur : Michaël ESCOFFIER

Illustrateur : Kris Di GIACOMO

Editeur : Frimousse, 2017

Collection : (L’Album philo)

Ce que j’en dis : La leçon est un album où la matière, l’espace sont au centre du récit… Album minéral par ses couleurs et par les matières utilisées pour les illustrations : une matière métallique au goût âpre, au goût de sang, de terre, de haine, de remugle, de forêt s’étalent page après page…

On regarde évoluer ce chasseur massif, bien campé sur ses pieds, un vrai terrien défendant son bien face à la bête. L’animal réduit à la bête gagne en férocité et perd à la fois en animalité et en humanité…

Un combat de géants entre ces deux êtres puissants, féroces, dans l’animalité la plus pure… La violence, la masse des corps qui se jaugent, se tournent autour et puis forcément s’affrontent dans un éclat de sang et de feu…

La maison au milieu des bois se dresse là loin de la violence, paisible, comme immuable ….

L’humanité contre l’animalité : un combat où les vainqueurs sont les vaincus..

Bel album qui interroge sur nos ombres et sur nos réactions face à la bête…

Comment triompher et apaiser notre peur… Et cette leçon, elle s’adresse à qui ? C’est une leçon pour qui ? Pour l’Homme qui se croit tout puissant ou pour la Bête qui se sert sur l’Homme ?

ce que j’en conseille : Un album pour les plus grands assurément, à partir de 09 ans pour réfléchir et qui dérange… La lumière dans la maison laisse supposer que l’Homme (la culture, la technique) triomphe sur la nature mais qui sait où se trouve la bête à présent…

Publicités