L’auteur, dessinateur et illustrateur strasbourgeois Tomi Ungerer est décédé dans la nuit de vendredi à samedi, à Cork, en Irlande, au domicile de sa fille Aria.

L’auteur, dessinateur et illustrateur strasbourgeois Tomi Ungerer, 87 ans, est décédé dans la nuit de vendredi à samedi, à Cork, en Irlande, au domicile de sa fille Aria. Il a été retrouvé le matin, à 9 heures, dans son lit,annoncent les Dernières nouvelles d’Alsace.

Son univers à la fois tendre et subversif, où les grands chapeaux des « Trois brigands » et le visage rond de « Jean de la Lune » cohabitent avec les maîtresses dominatrices vêtues de cuir et des grenouilles aux mines réjouies pratiquant le kamasutra, a influencé aussi bien le monde du dessin de presse que ceux de la bande-dessinée et de l’illustration jeunesse.

Longue silhouette surmontée d’épais cheveux blancs, regard malicieux et canne pourvue d’une sonnette de vélo, Tomi Ungerer, dessinateur, écrivain, sculpteur, a gardé jusqu’à la fin une âme d’enfant curieux.

En novembre 2016, alors qu’il fêtait ses 85 ans à Strasbourg, l’artiste n’hésitait pas à tourner la mort en dérision. « Dans la légion on ditmarche ou crève. Moi, je dis crève d’abord et marche ensuite ! ».

Fumant une cigarette dans le jardin du musée qui lui est dédié, il adressait aussi un pied de nez à la maladie. « J’ai toujours fumé, même quand j’avais le cancer. Je disais Tumor mit Humor!« .

L’artiste laisse derrière lui une œuvre immense dont un musée à Strasbourg assure le rayonnement.

Publicités