Recherche

LUDIDELIRE

Que lire en littérature jeunesse ? A quoi jouer ? Farfouillez ici vous trouverez

Catégorie

Contes, légendes, mythes

LES SORCIÈRES DU CLAN DU NORD : le sortilège de minuit

AUTRICE : Irena BRIGNULL

TITRE : Les Sorcières du clan du nord

TOMAISON : 1 ; le sortilège de minuit

ÉDITEUR : Gallimard jeunesse, 2017

PRIX : 17.50 Euros

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Ce que j’en résume : une histoire comme je les aime : deux bébés sont échangés à la naissance et cela ne poserait aucun problème si ce n’est que l’un appartient au clan des sorcières du Nord et que l’autre vit une vie tout à fait normale chez les « ivraies »

Mais ces deux jeunes filles : Poppy et Clarée ont bien dû mal à s’accoutumer à leur vie, elles sont rejetées par leur communauté jusqu’au jour où elles se rencontrent et établissent une belle amitié qui les soudent…

Autour d’elles, évoluent des personnages curieux tel Léo et maléfique telles Surelle et sa maman Crécerelle…

Ce que j’en dis : un roman où on se laisse embarquer tout naturellement dans ces histoires de pouvoir et de magie.

J’aime l’image des femmes que le roman véhicule à savoir qu’on cantonne la femme dans la société dans un rôle d’hystérique (qu’on refuse d’entendre), de mièvre et de  superficielle (ne s’intéressant qu’à l’apparence), de bienveillante et de protectrice (maman de Clarée, Charlock) et bien entendu de diabolique (j’ai nommée Crécerelle)… Chaque personnage est une facette de la femme…

Ce que j’en conseille : Au lycée et fin troisième… Vivement le tome 2

Publicités

LA JEUNE FILLE AU VISAGE DE PIERRE

Auteure : Praline GAY-PARA

Illustratrice : Nathalie CHOUX

Éditeur : Actes sud junior, 2016

 

jeune filla au visage de pierre

(Source : illustration de l’éditeur)

 

Ce que j’en résume : Voici l’histoire merveilleuse d’une jeune fille qui vit paisiblement avec son père, un cacique jusqu’au jour où celui-ci épouse une femme très séduisante. Cette dernière devient la marâtre de la jeune fille et jalouse sa beauté, sa jeunesse.

La jeune fille va épouser un jeune homme et quelques jours avant les noces, la marâtre s’en va trouver une vieille sorcière afin d’obtenir un maléfice qui nuira au mariage et à sa belle-fille…

Ce que j’en dis : Tirée d’un recueil intitulé « Contes curieux des 4 coins du monde » du même auteur, ce conte est d’origine chilienne.

Magnifique conte merveilleux où tous les ingrédients de ce genre sont présents… Je ne m’en lasse pas.

Toutefois, un petit bémol, et par avance pardon à Nathalie CHOUX dont j’aime le travail, pourquoi avoir dessiné un visage farineux, d’albâtre, blanchâtre et pas de pierre ???

Sinon le travail des illustrations est largement à la hauteur parce qu’ils créent une atmosphère à la fois traditionnelle (village, villageois, tenues vestimentaires) et hors du temps, intemporel comme l’est le conte… Quels beaux portraits de sorcière et de marâtre…

Ce que j’en conseille : à partir de 10 ans et bien au-delà

Nota bene : je ne sais ce qu’est un cacique. Voici une définition sur Wikipédia : « 

Cacique est un mot emprunté au taïno qui peut désigner :

 

 

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑