Recherche

LUDIDELIRE

Que lire en littérature jeunesse ? A quoi jouer ? Farfouillez ici vous trouverez

Catégorie

Fantastique

LES SORCIÈRES DU CLAN DU NORD : la reine captive

AUTEURE : Irena BRIGNULL

TITRE : Les Sorcières du clan du nord

TOMAISON :  La Reine captive, tome 2

ÉDITEUR : Gallimard jeunesse, 2018

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ce que j’en résume : Tandis que Poppy s’est enfuie en Afrique où elle devient prisonnière d’une famille de chaman-sorcier, Charlock recherche sa fille de peur que le clan des sorcières choisisse une autre reine… En chemin, elle décide de renouer avec une amie très chère qui a été bannie du clan dans d’étranges circonstances…

Ce que j’en dis : Voilà un roman tout aussi envoutant que le premier tome toutefois j’ai été plutôt déstabilisée par le peu de présence de Poppy. Le cœur de l’histoire est cette sororité entre Badiane et Charlock qui emmène jusqu’au drame ! Belle leçon en vérité d’abnégation, de sacrifice, d’amitié et de magie bien sûr… Ce roman est différent du premier où l’approche psychologique est centrale laissant l’aspect magique de côté… Entre poésie et réalisme, l’art de raconter cette histoire est entraînante voire ensorcelante…

Ce que j’en conseille : à partir de 14 ans

 

 

 

 

 

Publicités

SCORPI : ceux qui tombent les masques

Auteure / autrice : Roxane DAMBRE

Tomaison : Tome 3

Éditeur : Calmann-Lévy, 2017

Prix : 16.90 Euros

Scorpi, tome 3 : Ceux qui tombent les masques par Dambre

Ce que j’en résume : Charlotte reprend son train-train quotidien et vit dans le manoir aux côtés de son chéri Adam Lesath et de son étrange famille.

La famille attend avec un malaise non dissimulé Walder Draconis, le père de Julia Lesath et l’ennemi de ladite famille. Ce qui met Julia dans une position délicate…

Et, ô bizarrerie, Adam a réservé une surprise à Charlotte : son amie Sophie va venir passer quelques jours au manoir ! La difficulté est de vivre « à l’humaine » et cela ne va pas se faire sans difficulté sachant que Walder Draconis a concocté un jeu de piste qui va mener tous les protagonistes jusqu’à Venise…

Ce que j’en pense : Comme dans les précédents tomes (1 et 2) tous les ingrédients sont réunis pour satisfaire un lecteur qui est à la recherche de péripéties et de détente : lecture rythmée, sans temps morts, créatures mythologiques, féériques, amours…

J’ai aimé en particulier le personnage de Julia Draconis qui est un beau personnage en souffrance… Et la petite touche humoristique lorsque Charlotte est sous l’emprise d’un sortilège (sa transformation fait du bien… il lui donne de l’épaisseur !)

  • N’étant pas trop romantique, j’avoue que le petit bémol pour moi c’est les interminaaaaables scènes de sexe entre Charlotte et Adam… C’est bon, on sait qu’ils s’aiment passionnément… On a l’impression qu’ils n’ont en commun que le sexe… Ok en principe, cela cimente un couple dans ses débuts amoureux…
  • Autre petit bémol, le personnage du commissaire Balard ne semble pas trouver sa place… Je ne comprends pas trop ce qu’il fabrique dans cette histoire excepté de sauver une nouvelle fois Mademoiselle Charlotte…

Bien sûr, je guette un tome 4 pour l’année 2018… En espérant que l’auteure ne va pas décider de faire une série interminable… J’aime beaucoup les séries, j’aime bien également quand elles se terminent…

Ce que j’en conseille : cf. ici :  SCORPI : ceux qui marchent dans l’ombre

Et pour ce tome : GRAND PRIX DE L’IMAGINAIRE 2017 . Pour plus d’explications, cliquez ici : GRAND PRIX de L’IMAGINAIRE (GPI)

 

 

SCORPI : ceux qui marchent dans l’ombre

Autrice : Roxane DAMBRE

Éditeur : Calmann-Lévy

Tomaison : 1 Ceux qui marchent dans l’ombre

scorpi,-tome-1---ceux-qui-marchent-dans-les-ombres-832594-264-432

 

 

 

Ce que j’en dis : Et bien, c’est un roman rythmé, de nombreux dialogues et rebondissements  relancent,sans lassitude, l’histoire de Charlotte Laroche, cette jeune femme de 23 ans, timide voire timorée qui rencontre et accueille chez elle un jeune garçon de 10 ans ce qui l’entraine dans une histoire insensée…

On se retrouve dans un roman fantastique où les êtres du Petit Peuple côtoient le monde des humains sans que ceux-ci le sachent… Il est vrai que les humains sont peu observateurs…

Une histoire d’amour et d’aventure simples et rythmées, les personnages sont crédibles et l’on entre dans l’histoire des Scorpi avec plaisir.

On peut se demander si tuer même pour une cause juste est justifiée !!! Dans la série Dexter on se posait déjà la question et il est vrai que notre jugement peut être « border line » entre le désir d’éradiquer « les méchants » et de s’interroger sur les raisons qui justifient de tuer un être vivant…

Je ne boude pas mon plaisir même si l’histoire romancée est un peu trop belle à mon goût mais n’évolue t’on pas dans un monde fantastique ?? Nous nous retrouvons dans une histoire simple mais pas simplette… Qui se lit vite mais je le reconnais qui n’entrera pas dans les annales faute de style marqué. Mais c’est plaisant et on passe un moment agréable…

Hâte de lire le second tome (il en existe 3 à ma connaissance)

Auteure à découvrir…

Ce que j’en conseille :

Indubitablement, je penche pour des collégiens (fin de 3ème) et lycéens…

 

L’APPRENTI EPOUVANTEUR Tome 1

Auteur : Joseph DELANEY

Éditeur : Bayard jeunesse

Tomaison : 1

apprenti épouvanteur

Ce que j’en résume : Tom J. Ward est le septième fils d’un septième fils . A sa naissance, sa maman a envoyé une lettre à l’Epouvanteur afin de lui signifier qu’elle lui ferait don de son enfant né ce jour-là pour qu’il l’instruise et devienne à son tour Epouvanteur.

Le jour de ses 13 ans, Tom part avec cet homme un peu effrayant :  les gens le fuient tout en lui demandant son aide. Il a pour fonction de chasser les êtres maléfiques (goules, démons…) et aider les âmes errantes à partir dans l’au-delà.

Le jeune adolescent brave les peurs qui l’habitent et suit cet homme rude…

Ce que j’en pense : Roman sur la mort et la vie, sur les rapports entre les êtres, sur nos perceptions, nos peurs… Un roman qui parle de nous, sur nous…

La psychologie du jeune héros est bien perçue et entrevoit clairement son cheminement de pensées.

Je suis un peu « effrayée » par le nombre de tome en cours… et donc peur de la redondance ou du nouveau renouvellement des histoires… Suite au prochain volume !

Ce que j’en conseille : on peut le conseiller pour un bon lecteur en CM2 sinon collège

 

 

L’ÎLE AUX MENSONGES

Auteure : Frances HARDINGE

Éditeur : Gallimard jeunesse, 2017 (pour l’édition française)

 

l'ile aux mensonges

 

Ce que j’en dis :

plus que le récit, j’ai aimé la manière dont l’auteure se positionne sur la condition de la femme, la condition de la naissance, la condition de la mort, les conditions de la nature versus la science et la religion.

Un roman à suspens où l’on découvre les armes que l’être humain développe parce qu’il est conditionné par ses pairs à répondre à des codes sociétaux dont il ne faut pas sortir !

Comment trouver sa place dans une société patriarcale quand on est femme, fille  ? Le mensonge est il nécessairement un vice ou une arme pour se protéger ou découvrir l’autre ou bien encore le manipuler…

Le monde se nourrit-il de mensonges parce que les vérités sont bien pâles et fades ?

Ce que j’en résume :

Faith Sunderly arrive avec sa famille sur l’île de Vane et ressent qu’on ne lui donne pas les véritables raisons de ce déménagement. Elle arrive sur une île où les habitants et les éléments sont plutôt hostiles à sa famille. Elle va tenter de découvrir les raisons de cet éloignement et comprendre ce que son père cache au travers de ses recherches scientifiques…

Ce que je conseille :

A partir de 14 – 15 ans. A obtenu le prix Costa du meilleur livre de l’année (succès unanime en Grande-Bretagne depuis Philip Pullman, noté sur la quatrième de couverture)

 

 

 

 

 

SOLEANE

soleane

Auteure : Muriel ZURCHER

Éditeur : Didier jeunesse, 2016

Tomaison : 1

Ce que j’en dis : J’avoue avoir hésité avant de créer cet article, non pas que le récit fut déplaisant, mais plutôt parce qu’il n’y a rien d’original dans l’histoire de Soléane excepté le principe du « Coracle »

En effet, Soléane est une jeune fille qui vit sur une étrange île. Au fur et à mesure de l’avancée de l’histoire, les cartes se brouillent : elle est à la recherche de sa véritable identité et doit fuir le Grand Archéole qui veut posséder la Pierre.

En chemin, elle rencontre Tyl, un jeune homme fugitif qui l’ouvre sur les intentions de leur gouvernement et l »aide à se mouvoir parmi la matière, le sol sur laquelle ils circulent en permanence.

Car c’est là que je trouve l’idée géniale : une île artificielle qui menace à tout moment de s’effondrer et que des non-voulus tractent pour l’acheminer vers une Terre, celle qui les sauvera tous, du moins est-ce là le discours officiel.

J’aime beaucoup aussi que Soléane ne soit pas la jeune fille toute puissante, l’héroïne par excellence, car cela a le don de m’agacer. Elle a dénoncé sa meilleure amie Belgha ou pour le moins ne l’a pas protégée et cela la rend très humaine et pour le coup fort sympathique car les personnages « parfaits » me font décrocher de l’histoire.

L’écriture est fluide, les éléments sont posés suffisamment clairement pour que l’on comprenne des concepts tels que l’araignée, le coracle…

Ce que j’en conseille : à lire en faisant abstraction du côté « perfect girl » de Soléane. A partir du lycée. J’espère que le tome 2 sera plus travaillé sur la psychologie des personnages.

Je rajouterai qu’il y a matière à réflexion sur les laitages . Les études menées dans ce sens s’interroge sur  l’intérêt de consommer du lait sur une longue période de sa vie…

Bal de givre à New York

colin1.jpg

Auteur :  Fabrice COLIN

Editeur : Albin Michel jeunesse

Collection : Wiz

Ce que j’en résume :Voici l’histoire d’Anna Claramond, fille d’un célèbre architecte, intelligente, belle, riche quoique impopulaire au lycée, elle vit à New York, seule dans une grande maison avec son majordorme…

Curieusement, ses parents ont disparus mais son entourage esquive la question quand elle demande où ils se trouvent…

Un jour elle est percutée par la limousine blanche du magnifique jeune hommeWynter Seth-Smith, un peu sonnée et ayant dû mal à recouvrer la mémoire, elle décline l’offre du jeune homme de la raccompagner chez elle.

Wynter l’invite pourtant au bal le plus prestigieux new yorkais où tout le gotta est représenté…

Durant ce bal, Anna tombe amoureuse de Wynter d’autant que ce dernier la sauve des griffes de l’étrange « Masque » qui voulait la kidnapper…

Continuer le récit serait un sacrilège…

Ce que j’en pense : On se laisse transporter par ce récit et le climat hivernal (tout est blanc et froid) mais aussi par l’étrangeté de la relation amoureuse de Clara et de Wynter…

A lire jusqu’au bout pour découvrir la chute magistrale…

 

Sous haute dépendance

 

SLXLM

 

 

Auteur : Ursula POZNANSKI

Éditeur : Bayard jeunesse

 

Ce que j’en résume  : Vite, vite, le résumé pour donner envie de lire :

Nick Dunmore est intrigué voire irrité par l’un de ses copains de lycée Colin. Celui-ci a un comportement très étrange, il l’évite, fait ami-ami avec le groupe de loosers du lycée… Qu’est ce qui lui arrive ?

Un jour, Brynne, folle amoureuse de Nick, qui lui, n’en a cure (en gros elle lui tape sur les nerfs et il trouve qu’elle n’a pas de cervelle) lui remet un mystérieux DVD mais il faut respecter certaines conditions s’il veut le visionner.

Nick Dunmore accepte avec un peu d’hésitation et une fois rentré chez lui se met devant son ordinateur…

Il découvre alors un jeu qui le rend accroc rapidement. Ce jeu a une spécificité, il se déroule à la fois sur le virtuel mais également des missions doivent être réalisées sur le « terrain » mais ces missions sont très dangereuses… et auront des conséquences à long terme…

Jamie, Emily, Adrian font partie des lycéens qui ne veulent pas jouer à ce jeu. Jamie, le meilleur ami de Nick voit ce dernier s’enfoncer dans une dépendance dangereuse pour lui et décide de tout faire pour l’en sortir jusqu’au moment où l’inévitable arrive…

Ce que j’en pense : Roman très bien fait parce qu’on entre vite dans la vie de ces lycéens et ce qui est fort c’est qu’on entre également dans le jeu avec Sarius, l’avatar de Nick Dunmore… On le suit pas à pas dans sa vie virtuelle et de lycéen… Ce roman met en lumière les risques d’une dépendance mentale via le jeu virtuel, le manque de réflexion et de distance avec la réalité, la manipulation est un jeu dangereux…

Bien fait, la chute aussi est intéressante… Un ou deux petits bémols, je ne sais pas si c’est un problème de traduction, l’auteur est allemande, mais parfois la concordance de temps est inappropriée et cela rend le récit un peu mécanique…

Le sujet n’est pas neuf, Christian LEHMAN l’a exploité dans les tomes de « No pasaran le jeu » dont je vous parlerai bientôt, je les relirais pour mieux vous en parler…

En attendant bonne lecture, 34 chapitres et 442 pages que j’ai lus en 2 jours…

bien sûr !

L’étrange mariage de Nils Swedenborg

sorciereLes Sorcières de Skelleftestad (tome 1)

Auteur :  Jean-François CHABAS

Éditeur : L’école des loisirs

Aïe quel titre difficile à retenir mais ce titre aux éditions L’école des loisirs (je ne vous dis pas merci pour l’illustration de couverture qui ne « donne pas envie de l’ouvrir ») ne doit pas vous faire hésiter à le lire…

Ce que j’en dis : Un roman petit mais plein d’humour sur l’histoire de cette sorcière, la mère de la narratrice, qui a épousé le plus imbécile du village et c’est une bonne chose en soi car en tant que sorcière, il est des pratiques que l’on doit cacher, hé, hé…

Des épisodes rigolos : la venue de cette magnifique sorcière dans le village de Skelleftestad dont tous les villageois tombent amoureux et à fortiori dont les villageoises sont jalouses.

Le mariage avec Nils Swedenborg, gentil bougre mais benêt, mariage qui n’ est pas piqué des vers.

Toutes ces discussions stériles entre l’idiot de mari et la sorcière maléfique

Tout ce que l’on croit savoir sur les sorcières mais qui ne sont que clichés et bien d’autres évènements dans ce village…

J’espère que le tome 2 tiendra toutes ses promesses…

On dit bien souvent qu’en littérature de jeunesse, il y a les romans niaiseux et les romans « prises de tête » et bien ici c’est une troisième catégorie de roman intelligent amusant et divertissant…

PS : M. Chabas si vous pouviez écrire le tome 3 ce serait parfait, j’ai hâte de savoir ce que devient cet étrange famille et surtout comment s’en sortent les filles de la famille

Ce que j’en conseille : à lire à partir de 8 -10 ans

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑