Auteure : Sarah TUROCHE-DROMERY

Éditions : Thierry Magnier, 2016

Afficher l'image d'origine

Ce que j’en dis : voici un roman court à la lecture rapide qui met en lumière les desiderata d’une jeune fille au couvent pendant le Moyen Âge et la vie de ces femmes.

Quelle vie pour ces femmes et filles enfermées pour la plupart d’entre elles sans qu’on leur demande leur avis.

Être fille de la noblesse ne permet pas tous les privilèges et pour cause Aloys a été séparée de sa famille à l’âge de 6 ans et fait « don » à un monastère.

La vie y est rythmée par les prières et les saisons… A 13 ans, âge où commence le récit, la vie ne fait que commencer et Aloys étouffe dans cette promiscuité avec des sœurs qu’elle n’a pas choisi… Ses sœurs qui décident de sa vie et qu’elle ne connait pas si bien puisque les sentiments, les émotions sont refoulés au plus profond de son être au profit des prières et de Dieu.

Comment s’accommoder d’une telle vie quand on aime les grands espaces, les mythes, les contrées lointaines, l’Orient, la créativité ?

Aloys est un personnage au caractère fort, non docile et qui cherche à prendre sa vie en main …

Un roman original par la description de la vie d’un monastère, par son sujet, par la privation des libertés, de sa liberté, d’être libre d’être soi-même dans un milieu très austère et entravé par des règles où le monde est divisé entre le Bien et le Mal, Dieu et Diable…

Ce que j’en conseille : pour les adolescentes dès 13 ans.

« Ce roman très bien documenté présente un portrait de la vie des moniales, des abbayes, au XIIe siècle. » (source : Éditions Thierry Magnier)