Recherche

LUDIDELIRE

Que lire en littérature jeunesse ? A quoi jouer ? Farfouillez ici vous trouverez

Catégorie

Boulimie, anoréxie

LA LISTE

Auteure : Siobhan VIVIAN

Éditions : Nathan, 2013 (pour la traduction en français)

la liste

Ce que j’en résume : une liste dans un lycée de Mount Washington et la vie d’une dizaine de lycéens et de collégiens s’en trouvent bouleversés.

Cette liste présente par classe, la fille la plus moche et la fille la plus belle. on pourrait penser que seules les filles jugées belles sont épargnées par le mal-être mais bien au contraire, à partir du moment où on est catégorisé, notre liberté est entachée par le regard des autres et  le comportement que l’on doit d’avoir…

Ce que j’en dis : Écriture fluide, simple qui ne se veut pas un décalcomanie du parler djeuns… Chaque personnage est décrit dans un chapitre en alternance avec un personnage différent ce qui évite assurément la lassitude des propos…

La psychologie des personnages est intéressante : on y voit la dégringolade d’une « moche » par révolte, la lente agonie d’une anorexique, les inimitiés et les fausses amitiés… Bref une société où l’authenticité laisse à désirer ou l’inhumanité et les apparences trompeuses sont omniprésentes.

Chacun se bat avec ses propres armes pour tenter de survivre et on se plait à (nous lecteurs) nous lier à des êtres qui pourraient être nous…

Un roman simple, vrai qui pourrait lasser par la trop grande galerie de personnages mais au final on se laisse apprivoiser par les histoires humaines…

Petit constat : seules les filles sont touchées par ce phénomène…

Inutile d’avoir une liste pour que gens nous étiquettent mais que fait-on avec les images que l’on nous colle à la peau ???

A lire pour très vite oublier ce roman de 405 pages car c’est un bonbon sucré qui fait du bien sur le moment et puis qu’on oublie très vite…

Pour les ados bien sûr, fin collège

 

Publicités

Ronde comme la lune

123759_couverture_hres_0
Auteure : Mireille DISDERO
Éditeur : Seuil
et ici le « book trailer » :
Mireille DISDERO a écrit ce roman pour adolescent qui se sentirait concerné par le problème de la boulimie.
Ce que j’en résume : Lorsque commence le récit de Saskia nous sommes en classe de quatrième, c’est probablement là que les ennuis ont débuté pour cette préado au drôle de prénom de la femme d’un peintre.
Saskia mange, mange et ses parents et son entourage s’inquiète. Pourquoi manger autant ? Au collège les insultes fusent entre « grosse vache et la Baleine », Saskia ne fait pas partie des jeunes filles populaires, c’est le moins que l’on puisse dire. Fort heureusement pour elle, elle a pour amie Claire qui la défend et la vie devient plus douce et complice…
Elles partagent toutes les 2 les mêmes références litéraires, musicales, picturales et bien d’autres…
Ces 2 là se retrouvent en troisième, en seconde, en première dans la même classe.
Et en première, les choses vont basculer puisque Claire va « sortir » avec Hector le matheux de la classe…
Ce que j’en pense : Roman très bien écrit de Disdero aux éditions du Seuil, le titre est poétique à souhait pour évoquer ce sujet (peut-être est il une référence littéraire ou musicale car ce roman en est truffé) Les émois de l’adolescence sont bien évoqués (sentiment d’appartenance ou non à un groupe, sentiment d’exaltation contrebalancé par la tristesse, la mélancolie, amours naissants, violence…). Ce roman introspectif montre combien la solitude est pesante pour un ado « différent »  et les « techniques » mises en place pour souffrir le moins possible : comment s’accepter soi-même quand les regards, les sarcasmes des uns et des autres vous en disent si longs sur vous ?
Ce que j’en conseille : Pour l’âge, je dirai peut-être plutôt vers 14 ans

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑